Voici quelques photographies, dont deux par de célèbres studios constantinopolitains, d’une famille qui, si elle n'a aucun rapport avec lui, porte le nom de Sinan, le plus célèbre architecte de l'empire ottoman. Ce nom apparaît plusieurs fois dans l’Annuaire oriental du commerce, de l'industrie, de l'administration et de la magistrature, publié dans les années 1880. Peut-être s’agissait-il de l’une de ces familles.

Sur l’une d’elles, qui est une photographie argentique (11,6 x 8,5 cm contrecollée sur carton 16,5 x 11 cm), avec une petite étiquette portant le nom “Sinan”, on voit cinq personnes, trois hommes et deux femmes. L’un des hommes, vêtu d’une soutane, assis à gauche, est un prêtre, l’autre est le mari de la femme la plus âgée, assis tous deux à droite. Au second plan, probablement les enfants du couple. La photographie est datée au dos, au crayon 1909, mais la date semble plutôt 1911 qui a été ajoutée, avec le nom Sinan, sur le négatif, et que l’on voit sur les deux vitres de la porte.

Famille Sinan

Famille Sinan

Le jeune homme à gauche, s’appelle peut-être Antoine, comme en témoigne la photo (papier albuminé, 9.3 x 6.4 cm contrecollée sur carton 10,5 x 6,5 cm) du studio Phébus qui doit dater des années 1880-1890, où le dit Antoine apparaît avec son frère, tous deux vêtus de ce qui semble être un uniforme scolaire.

Antoine Sinan 

Antoine Sinan 

Antoine Sinan

La photographie du studio Parnasse n’est, elle non plus, pas datée. Elle est annotée au dos “Mme Sinan”. C’est un tirage sur papier albuminé 14 x 10 cm contrecollée sur carton 16,5 x 11 cm. Elle date probablement des années 1880-1890.

Mme Sinan

Antoine Sinan

Mme Sinan

On trouve un Antoine Sinan, né à Constantinople le 4 août 1879, entrepreneur de travaux publics, dans les listes électorales parisiennes de 1925 ([D4M2 831] - Paris (Paris, France) - Fichier des électeurs de Paris | 1921 - 1939, https://www.geneanet.org/registres/view/299497/52?individu_filter=5015674)

La photographie argentique, au format carte postale, ci-dessous est celle de deux mariés qui semblent être les époux Sinan que nous avons vus ci-dessus.

M et Mme Sinan

Monsieur Sinan ?, tirage sur papier albuminé

On trouve aussi un religieux d'origine arménienne, Pierre Sinan (1811-1888), ancien élève du lycée Saint-Benoît à Istanbul/Constantinople, auteur, entre autres, d'un "Abrégé de grammaire turque, à l'usage des élèves du collège" publié en 1846 et 1854.

Documents

Raphaël C. Cervati, Indicateur ottoman illustré: annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de l'administration et de la magistrature, Volume 4, 1883

Sinan (G.), pharmacien et droguiste, trésorier de la société de pharmacie, Grande Rue de Galata, 122, et  Hasta-Hané Han, 11, 12, G.
Sinan (Kirkor), pellet., Kurkdji Han, 45,S.
Sinan (Mme), couturière, Grande Rue de Péra, 418. 

Raphaël C. Cervati, Annuaire oriental du commerce, de l'industrie, de l'administration et de la magistrature, Volume 9,  1889-1890

Adresses de Constantinople par ordre alphabétique

Sinan, R. Malakoff, 38, Yénikeuy.
Sinan (Abram), R. Kéremite, 48, à Haskeuy.
Sinan (Elia), R. Kéremite, 3, Haskeuy. Sinan (G.),employé à la pharmacie Kutchukian, P. 
Sinan (Mme Hoursi), R. Kéremite, Haskeuy. 

 

 

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner