Ancien assistant des frères Abdullah, Aşil Samancı (parfois écrit Achille Samandji) (1870-1942), créa son propre studio, fut lui aussi photographe officiel, mais quitta sa ville natale, Istanbul en 1925 pour Athènes où il mourut. Il fut l'associé d'autres photographes stambouliotes, les frères Gülmez.

Le nom de "Ateliers Apollon" semble un écho à celui du "Studio Phébus". Achille Samandji photographia Istanbul et d'autres villes, et fit aussi de nombreuses photographies officielles et de nombreux portraits.


La photographie, probablement d'un imam, que nous reproduisons est au format 9,2 x 5,8 cm et contrecollée sur un carton qui porte la mention "Ateliers Apollon Constantinople" associée à des médailles difficiles à identifier. Elle n'est pas datée, mais on trouve la même signature sur un album de photos officielles de 1911 (https://acikerisim.tbmm.gov.tr/xmlui/handle/11543/2281).


On lit aussi la mention "Photographie Apollon" sur des photos de presse, comme dans "Le Petit Parisien", 18 décembre 1908 ou "Photographie Apollon, A. Samandji et Gülmez frères, photographes de S.M.I. le Sultan" et même "Edition Apollon en face du Péra Palace" sur des cartes postales.

Verso d'une photographie "Atelier Apollon" fin XIXe - début XXe siècle.
On y lit la mention "Gülmez Frères"


L'ouvrage de Kōstas Stamatopoulos, "Constantinople, Through the Lens of Achilles Samandji and Eugene Dalleggio" (Umberto Allemandi, 2009, 505 pages) réunit ses photos d'Istanbul et celles de son gendre Eugenio Dallegio (1888-1983) qui avait conservé nombre de photos de son beau-père.

Sources