Kalem, journal humoristique et satirique en français et en turc parut au début du XXe siècle à Istanbul, pendant une période difficile. Il témoigne du développement de la presse (près de 350 journaux et périodiques paraissent à cette époque) et d'une certaine liberté de ton. Les caricatures qui l'illustrent sont également d'une très bonne qualité.

Kalem, journal humoristique (et satirique) paraissant le jeudi.
Fondateurs : Selah et Dj. Essad, puis Selah seul
13 rue Timoni, Péra, Constantinople
N°1 : 3 septembre 1908
N° 25 : 9 septembre 1909
On peut le consulter au format PDF sur archive.org.

kalem19090506-une-couleurs.jpg 
Une du 6 mai 1909 avec la légende en Français et en Turc : "Les ballons grands-viziriens :
avec le vent qui soufflent, il n'y a pas moyen d'accoster la Sublime Porte". Caricature signée d'Ostoya

kalem19090624-une-couleurs.jpg
Une du 24 juin 1909 : le shah d'Iran. Caricature signée d'Ostoya

kalem19080918-nb-liberte.jpg 
La liberté de la presse, 18 juin 1908

kalem19091217-une-nb.jpg  
Liberté, égalité, fraternité, 17 décembre 1909

  • kalem1908_09_10_loti
  • kalem1908_09_18
  • kalem1908_12_03_elections
  • kalem1908_12_10
  • kalem1908_12_10_2
  • kalem1908_12_17
  • kalem1908_12_24
  • kalem1908_12_24_2
  • kalem1908_12_31
  • kalem1909_01_14
  • kalem1909_02_04
  • kalem1909_06_03
  • kalem1909_07_22

Simple Image Gallery Extended

 

kalem1909_07_22.jpg 
22 juillet 1909.  Caricature signée d'Ostoya

Chaque numéro a 16 pages. Il est bilingue français-turc.
Comme la pagination va de gauche à droite pour le français et de droite à gauche pour le turc, il y a rapidement deux unes, avec, sur chaque une, une caricature.
Il est imprimé en noir et blanc, sauf quelques numéros dont la une est en couleurs.

Les articles sont pleins d'allusions aux évènements de l'époque : Constitution, Jeunes Turcs, interventions des puissances (voir La fête des rois selon la Sainte Politique ou La vache à lait), élections (Dans l'attente des luttes électorales avec un candidat caricaturé en lutteur, le député d'Andrinople caricaturé en boxeur), les nouvelles technologies (La Turquie de demain), les personnalités (ministre de la justice, rédacteurs en chef, inspecteur général de la poice, Pierre Loti)... Nous donnons plus loin des repères chronologiques .


Collaborateurs

Ils sont français ou turcs. Nous n'avons malheureusement pas trouvé d'éléments biographiques. Ils utilisent parfois des pseudonyme amusants comme le chamelier ou Kalem-Trasch ou K. d'Aif.

  • Réguliers : Lucien Sciuto, Billy, Izzet Melih, Kalem-Trach (pseudonyme qui signifie taille-crayon), Le Sonneur (pseudonyme), Le chamelier
  • Assez réguliers : Ferdinand Bloch, Charles Baussan, Jean Loyal, Atchik-Koulak (pseudonyme qui signifie quelque chose comme "grandes oreilles")...
  • Irréguliers : Ali Samy, Paul Sim, L. Bow, H. Bayet, Memnoun-Agha, Anais Aslan, Memnoun-Bey, Pierre Le Goff, Griff, Albert Lecointre, M. Reinal, Henri Golant, Henri Yan, K. d'Aif...

Illustrateurs
Djem, Landrès, Lou, Platek, Soresco,  Georges d'Ostoya (caricaturiste français ayant dessiné pour l'Assiette au beurre)...


Rubriques 

Avec les habituelles jeux de mots des journaux satiriques dignes, pour donner une référence franco-française, du Canard enchaîné.

  • Kalem... bredaines

exemples : Lettre ouverte à Monsieur Nimportki Directeur de Nimportkoi, Lettre ouverte à Monsieur Barbencuir quatrième directeur de la banque du Surnuméraire et du Népotisme

  • Revue hebdromadaire par le chamelier

Repères chronologiques
Abdül-Hamid est sultan, la constitution a été suspendue. Les Jeunes-Turcs complotent.

22/07/1908 : restauration de la Constitution , Saïd Pacha, rapidement remplacé par Kamil Pacha, est nommé vizir
20-23/07/1908 : soulèvement encadré par le comité Union et Progès (Jeunes-Turcs) en Macédoine
27/07/1908 : amnistie des prisonniers politiques
05/10/1908 : La Bulgarie réclame son indépendance, l'Autriche annexe la Bosnie, la Crète veut se rattacher à la Grèce
10-11/1908 : Elections  du Parlement
17/12/1908 : Ouverture du Parlement
02/1909 : Renvoi du vizir Kamil Pacha remplacé par Hüseyin Hilmi Pacha
12-13/04/1909 : Incident du 31 mars (Otuz bir mart vakası), des soldats influencés par la Société de l'union islamique envahissent le Parlement et pourchassent les membres du comité Union et Progrès. Démission de Hilmi Pacha.
24/07/1909 : Contre-attaque du comité Union et Progrès. L"armée de Macédoine investit Istanbul. Abül-Hamid Pacha est déposé. Son frère Mehmed Rechâd le remplace.