Un document important qui montre la vitalité de la presse dans l'empire ottoman. On remarque le grand nombre de publications dans des langues non-turcs et des publications en Turc imprimées avec des caractères grecs ou arméniens.

Tableau de la presse périodique et quotidienne à Constantinople en 1864, par M. Belin, secrétaire-interprète de l'Empereur à Constantinople.

 [extrait du Journal Asiatique, 1865]

L'annuaire ottoman (Sâl-nâmè) de 1281=1864 donne cette année [1865], la dix-neuvième de sa fondation, la liste des journaux et revues publiés actuellement à Constantinople. Augmentée des renseignements qu'on trouvera ci-après, cette liste offre un intérêt particulier, en ce qu'elle montre le développement successif du goût des diverses populations de la capitale pour ce genre de publications, et signale en même temps les tendances de l'esprit public.

Journaux Turcs.
1 . Taqvîmi-véqâii-devlèti-aliïè
, « Moniteur ottoman » ou « Gazette d'Etat », fondé en 1247=1831, date fixée dans le chronogramme ahvâli-gharrâ « circonstances brillantes,» dont les lettres, additionnées dans leur valeur numérique, donnent le chiffre ci-dessus. Une version française de la Gazette d'État parut, dans le principe, mais elle ne fut pas continuée ; comme le Moniteur français, le Taqvim se divise en deux parties : officielle et non officielle. Il paraît seulement une fois la semaine, le lundi.
2. Djéridèï-havâdisi, «la Gazette» fondée en 1259=1843. Ce journal politique et littéraire donne les actes officiels et les nouvelles diverses de l'intérieur et de l'étranger ; il paraît en grand format le dimanche et donne un bulletin les autres jours de la semaine, excepté le vendredi.
3. Terdjumâni-ahvâl, « l'Interprète des circonstances,» fondé en 1277=1860 ; journal politique et littéraire dont le rédacteur primitif tenta d'inaugurer en Turquie une certaine liberté de la presse; ce journal, d'un petit format, paraît trois fois la semaine, les dimanches, mardis et jeudis.
4. Tasvîri-efkiâr, « la Peinture de l'opinion publique», fondée en 1278=1861 ; rédacteur en chef : Chinaci-Efendi. Journal politique et littéraire, qui s'est fait remarquer à divers titres ; d'abord par l'esprit de sa rédaction, puis par l'introduction d'une sorte de ponctuation dans la phraséologie turque, et surtout par la publication, en feuilleton ou dans le corps du journal, d'ouvrages importants, tels que l'Histoire des Séleucides et des Achkaniens, par Soubhi-Beï, membre du grand conseil, accompagnée de la reproduction de médailles à images ; la bibliographie d'Avicenne ; un extrait du Droit des gens de Vattel ; une grande partie de l'Histoire généalogique des Tatars d'Aboulghazi, le Destour-ulamel de Hadji-Khalfa et le Mizan-elliaqg du même auteur.
5. Djérdèï-askèrïè, «Gazette militaire,» dont le premier numéro a paru le 7 chaban 1280 = 16 janvier 1864 ; publiée sous la direction des officiers du corps d'état-major. Ce journal se divise en deux parties : officielle et non officielle; la première contient les faits relatifs à l'armée de terre (mévâddi-berriïè), à la marine (mévâddi-bahriïè) ; elle traite aussi des innovations, modifications et changements introduits dans l'armée nationale, fait connaître les actes officiels la concernant, les nominations, promotions (tevdjihâl) et mutations ; la mise à la retraite (téqâud), les pensions (mukiâfât) données aux officiers qui ont atteint la limite d'âge ou à ceux qui ont contracté des infirmités au service; les pensions (takhcici-méâch) accordées aux enfants d'officiers morts sous les drapeaux, les peines disciplinaires (médjâzât) infligées pour crimes et délits, avec l'indication du crime et de la pénalité encourue, ainsi que celle du nom du condamné. La partie non officielle est consacrée aux faits divers militaires de l'intérieur et de l'étranger (2).

Journal Arabe.
El-djévâïb, «le Nouvelliste;» il paraît une fois la semaine, le mercredi ; rédacteur en chef: Fâres-Chidiaq.

Journal Turco-grec.
Anadolou, «l'Orient, » écrit en langue turque avec caractères grecs ; paraît une fois la semaine.

Journaux Grecs.
1. Byzantis, « le Byzantin,» paraît deux fois la semaine en grand format; donne un bulletin les lundis, jeudis et vendredis.
2. Armonia, « l'Harmonie,» paraît deux fois la semaine, 1ère année; rédigé dans un esprit conservateur.
3. Anatolicos aster, «l'Étoile orientale, » paraît trois fois la semaine.

Journaux Bulgares.
1. Cevietnik, « le Conseiller,» fondé en 1868, paraît une fois la semaine. Rédacteur : M. Bournoff, ex-étudiant en théologie au séminaire de Kieff. Ce journal est l'organe des Bulgares dits "indépendants", qui luttent actuellement contre le patriarcat grec.
2. Gaïda, «la Musette, 1ère année; sorte de Charivari, paraissant tous les quinze jours; rédacteur : M. Sloveikoz (3).

Journaux Turco-arméniens, rédigés en langue turque avec lettres arméniennes.
1. Medjmouaî-havâdis, «Recueil de nouvelles,» journal catholique, rédigé par Vartan-Pacha , paraît une fois la semaine, en grand format, et donne en outre deux bulletins.
Haqyqa, « le Soleil de la vérité,» suivi lui-même d'une réplique non moins remarquable de M. Pfander, intitulée Râfi-elchèbéhât, « le Dissipateur des doutes. »
2. Varaqaï-havâdit, « Feuille des nouvelles,» paraît une fois la semaine; organe des Arméniens protestants.

Journaux Arméniens.

1. Macis, « l'Ararat, » fondé en 1852, organe semi officiel du patriarcat grec-uni, donne, par semaine, une feuille grand format et trois bulletins.
2. Avedaper, «Qui porte la bonne nouvelle,» fondé en 1855, organe des Arméniens protestants, parait une fois tous les quinze jours.
3. Yérévang, « le Saturne, » fondé en 1857, journal conservateur, partisan de l'union avec Rome, paraît une fois la semaine.
4. Ser, «l'Amour,» fondé en 1867, journal libéral modéré, imbu de protestantisme, paraît tous les dix jours.
5. Méghou, «l'Abeille,» fondé en 1858, paraît une fois la semaine.
6. Jamanag, « le Temps, » fondé en janvier 1863, paraît tous les quinze jours.
7. Tzaïn yngherasian, « la Voix de l'amour fraternel, » fondé en novembre 1863, paraît tous les quinze jours. Ces trois derniers journaux représentent des idées d'un ordre très-avancé.

Journal Israélite.
Le Journal Israélite, écrit en caractères rabbiniques dans la langue espagnole altérée qui est parlée par les diverses colonies israélites du Levant, compte trois années d'existence, paraît deux fois la semaine, et se borne au récit des faits sans leur donner nulle couleur spéciale.

Journaux Français.
1. Le Journal de Constantinople, fondé en 1845, paraît tous les jours, excepté le dimanche, sur grand format.
2. Le Courrier d'Orient, continuateur de la Presse d'Orient, compte aussi seize ans d'existence ; il paraît deux fois la semaine sur grand format, et donne un bulletin pour les autres jours.

Journal Anglais.
Levant Herald, paraît une fois la semaine, sur grand format, et donne un bulletin quotidien.

Revues.

1. Medjmouaï-funoun, «Revue scientifique,» en turc; 2e année, publiée par la Société scientifique ottomane (Djémi-éti-ilmiïèi-osmâniïè), paraît une fois par mois. Rédacteur en chef : Munif-Efendi (4).
2. Medjmouaï-iber-inlibâh, « Recueil d'exemples éveillant l'attention, » en turc ; publiée par la Société littéraire (Djemieti-kitâbet); le premier numéro a paru en redjeb 1279 (février 1863) ; rédacteur en chef : Chinaci-Efendi. Celte revue, comme la précédente, paraît une fois par mois, et contient des articles sur les lettres, les sciences, etc. elle joint de plus un texte des planches explicatives, dans le genre de l'Illustration.
3. Medjmouaï-askérïè, «Revue militaire; » en turc; recueil d'articles relatifs aux sciences militaires et à l'instruction de l'armée.
4. Zornitza, « l'Etoile du matin, » en bulgare , fondée en 1863, et rédigée par les ministres protestants, paraît une fois par mois.
5. Gazette médicale d'Orient, en français, 8e année, publiée par la Société impériale ottomane de médecine à Constantinople, fondée elle-même à la fin de la guerre de Crimée.

 

Récapitulation  
Journaux turcs 5
Journal arabe 1
Journal turco-grec 1
Journaux grecs 3
Journaux bulgares  2
Journaux turco-arméniens 2
Journaux arméniens 7
Journal Israélite 1
Journaux français 2
Journal anglais 1
Revues turques 3
Revue bulgare 1
Revue médicale 1
   
Total 30

 

1 Sans doute comme réponse orthodoxe à un livre remarquable publié dans l'Inde, en 1861 , sous le même titre, par M. Pfander, contre les doctrines mahométanes, auquel une réponse musulmane a été faite sous le titre de Chemsul.
2 Le Journal de Constantinople annonce la publication prochaine d'un journal persan intitulé Turkistân «la Turquie.»
3 Le même Journal de Constantinople annonce encore la publication prochaine d'un autre journal bulgare, sous ce titre : La Turquie.
4 Cette société possède une bibliothèque qui est ouverte aux lecteurs trois fois la semaine, et elle fait des cours publics où elle enseigne l'économie politique, la langue, l'écriture et la composition françaises, l'arithmétique, les langues turque, anglaise, italienne et grecque.