L'église Saint-Polycarpe a été construite avec l'autorisation de Soliman le magnifique en 1625. Elle fut restaurée après le grand incendie de 1780, puis de nouveau à la demande de Louis XVI en 1775. En 1892-1898, l'architecte et peintre français Raymond Charles Péré (1854–1929, Izmir) peignit les fresques que l'on voit encore aujourd'hui et qui en font une église très colorée.

 Le bâtiment, entouré d'un mur qui abrite aussi un presbytère et un jardin, paraît bien modeste comparé au moderne hôtel Hilton.

  • DSC_00558
  • DSC_00559
  • DSC_00560
  • DSC_0506
  • DSC_0507
  • DSC_0520
  • DSC_0522
  • DSC_0523
  • DSC_0524
  • DSC_0525
  • DSC_0526
  • DSC_0527
  • DSC_0528
  • DSC_0535
  • DSC_0536
  • DSC_0537
  • DSC_0538
  • DSC_0539
  • DSC_0540
  • DSC_0541
  • DSC_0542
  • DSC_0543
  • DSC_0544
  • DSC_0545
  • DSC_0546
  • DSC_0547
  • DSC_0553
  • DSC_0555
  • DSC_0556
  • DSC_0557

Simple Image Gallery Extended

Pierres tombales

L'église abrite de nombreuses pierres tombales de commerçants et de notables français ayant habité à Izmir du XVIIe au XIXe siècle. L'une d'elles est écrite en Arménien.

Un monument fut également élevé en 1820 en l'honneur de Louis XIII qui finança la construction de l'église.

 

  • DSC_0521
  • DSC_0529
  • DSC_0530
  • DSC_0531
  • DSC_0532
  • DSC_0533
  • DSC_0534
  • DSC_0548
  • DSC_0549
  • DSC_0550
  • DSC_0551
  • DSC_0552
  • DSC_0554

Simple Image Gallery Extended