Balya, une petite ville, à 30 km au Nord-Ouest de Balıkesir, et Karaaydın, un village, sont situés dans la région de le mer de Marmara. On y exploitait des mines métallifères.

La Société anonyme ottomane des mines Balia-Karaïdin fut fondée en 1892 par la Banque Ottomane, avec la Banque de Paris et des Pays-Bas et d'autres investisseurs privés, ce qui témoigne de l'importance des investissements français dans l'Empire ottoman à cette époque. Elle se développa et devint un des premiers extracteurs de plomb et d'argent : de 1880 à 1935, 400000 tonnes de plomb, 1000 tonnes d'argent, 3 tonnes d'or furent extraits à Balya. Elle exploitait également le lignite dans la région de Mancılık.

Avant la Première guerre mondiale, la société prospère et est cotée à la Bourse de Paris. Dans le roman de Georges Duhamel, Les Pasquier, 1900-1913, publié en 1935-1937,  un des personnages explique que les actions lui ont rapporté beaucoup d'argent. "C'est de la Balia", répète-t-il plusieurs fois en évoquant une luxueuse maison qu'il a achetée.

La Première guerre mondiale provoque l'arrêt de l'activité, la zone est même occupée par les Grecs, puis, en 1924, avec l'avènement de la république, la compagnie prend le nom de "Compagnie turque des mines Balia-Karaïdin". Les propriétaires et la direction sont français, 4 à 5000 ouvriers turcs y travaillent. Dans les années 1930, la compagnie périclite, en partie à cause de la crise économique mondiale qui affecte aussi le prix des matières premières et finit par être liquidée.

  • baliakara-1
  • baliakara-2
  • baliakara-3
  • baliakara-4
  • baliakara-5
  • baliakara-6

Simple Image Gallery Extended

Texte de l'action

Nous reproduisons ci-dessous le texte qui figure en Français au recto. Au verso, on lit un autre texte. Une version en Turc ottoman figure également sur cette action, que l'on retrouve aussi sur les coupons.

Société anonyme ottomane des mines Balia-Karaïdin.

Fondée au Capital de 4.500.000 Francs, en vertu des dispositions de l'Irade Impérial du 9 Sefer 1309 (27 Kianouni Sani 1307, soit 27/8 Février 1892) autorisant la formation d'une Sociétés Anonymes pour l'exploitation des concessions de Mines dans l'Empire Ottoman et conformément aux Statuts dressés par devant le Ministre du Commerce et des Travaux Publics le 25/6 juin 1892 et enregistrés auprès du Notariat du Tribunal de Première Instance de Stamboul le 1/13 juin 1892

En conformité et sur la base des décisions d'Assemblées Générales le Capital Social a été porté à 20.000.000 de Francs
Capital Social : 20.000.000 de Francs
soit £ 800.000, soit LTQS. 880.000
divisé en 200.000 Actions de 100 Francs, soit £ 4, soit LTQS. 4,40
Action au Porteur
N°185,198
de 100 Francs,  soit £ 4, soit LTQS. 4,40
entièrement libérée
Constantinople, le 20 Février 1923

Deux Administrateurs

Références