Charles de Chambrun (1875-1952) fut diplomate et et écrivain, membre de l'Institut et de l'Académie française. Il  représenta la France en Turquie de 1928 à 1933 et consacra ce petit ouvrage à Mustafa Kemal Atatürk dont li fait l'éloge.

Comte Charles de Chambrun, Ataturk et la Turquie nouvelle, Collection "Carnets de l'actualité, Fernand Sorlot, 1939. In-8, 48 pages

Dédicace : "A Monsieur Alfred S… avec toute ma sympathie et en le félicitant d'avoir vu Mustapha Kemal en pleine sérénité l'année même où il devait mourir. Charles de Chambrun, 10 juin 1939" |Ataturk mourut le 10 novembre 1938.]

Chambrun rencontra Mustafa Kemal Ataturk à plusieurs reprises et raconte ses conversations avec lui. Le président turc lui aurait dit : "Restez l'ami de la Turquie [...] Je serai toujours le vôtre."


Chambrun participa au comité qui permit la création de l'Institut français d'archéologie d'Istanbul, plus tard appelé IFEA (Institut français des études anatoliennes), et obtint des autorités turques l'autorisation de son ouverture.

Il fut élu à l'Académie française en 1946.

http://académie-française.fr/reponse-au-discours-de-reception-de-charles-de-chambrun

"Mais dans le charmant petit livre que vous avez écrit sur votre ambassade en Turquie, vous ne manquez pas de noter que Mustapha Kemal, grand ami de la culture française, soucieux d’équilibre, voulut avoir des contradicteurs au Parlement et chercha à créer lui-même une opposition constitutionnelle. Vous déclarez que ce qu’il y a de plus remarquable dans le caractère de Mustapha Kemal, c’est qu’il est capable de limiter son ambition... Il aurait pu monter sur le trône. Il a préféré rester Le Ghazi le Victorieux, Ataturk, le père du peuple."
André Chaumeix, Réponse au discours de réception de Charles de Chambrun, 17 octobre 1946