Le photographe allemand Josef Steinlehner (1881-1926), qui voyagea en Turquie et dans d'autres pays, prit cette photographie plutôt originale à Konya en 1924.

  • konya-marche-1
  • konya-marche-2
  • konya-marche-2a

Simple Image Gallery Extended

La carte postale est envoyée depuis Konya en 1924.

On aperçoit à l'arrière-plan les deux minarets de la mosqué Aziziye à Konya. Elle se trouve elle-même au milieu du marché.
Au premier plan, en bas au milieu de l'image, un homme est assis devant une fontaine, certainement un şadirvan, une fontaine aux ablutions construit au milieu d'une place pavée. 
Derrière, la galerie marchande est couverte de tôles mal ajustées et rouillées contrastant avec l'élégance des minarets. A gauche, on aperçoit l'étal d'un magasin.

Le photographe allemand Josef Steinlehner (1881-1926) fit plusieurs voyages au Proche-Orient et surtout en Afrique et revint avec de nombreux clichés publiés sous forme de cartes postales ou de livres. Il en envoyait également un grand nombre dans un but philatélique (voir le site https://ethiopiaphotography.blog/2018/01/22/premier-article-de-blog).

On est ici loin des photos touristiques des grands monuments. C'est un témoignage de la réalité des villes après la première guerre mondiale.

Le dos de la carte porte le cachet du photographe et la légende "Konia Tscharschi" (Konya çarşı), "marché à Konya", ainsi qu'un numéro 7 dont on ne connaît pas le sens hors contexte.

Un cachet indique que les timbres sont "côté-vue", ce qui est surprenant puisqu'il y a un timbre à l'emplacement normal. Steinlehner voulait peut-être cacher une mention sur la photo et la revendiquer. Ou simplement dans un but philatélique pour constituer un carte maximum (carte d'une ville avec timbre et cachet de la même ville) (voir https://ethiopiaphotography.blog/2018/01/22/premier-article-de-blog)

 Localisation


Afficher une carte plus grande