Istanbul est une ville de l'eau irriguée par le Bosphore et la Corne d'or. Même si la ville moderne s'étend maintenant bien loin dans les terres, elle est toujours coupée en deux par l'élément liquide. 

Caïque, carte postale, vers 1900

Carte postale d'après une gravure ancienne. Ce modèle de bateau assez grand permet de transporter plusieurs personnes.

 

  • istanbul-caique-1
  • istanbul-caique-1a
  • istanbul-caique-2
  • istanbul-caique-2a

Simple Image Gallery Extended

Longtemps, les barques et les caïques traversèrent le Bosphore ou la Corne d'or. Luxueuses ou simples, rapides ou lentes, simples ou richement décorées, ils ont franchi l'eau douce et l'eau salée des milliers et des milliers de fois au cours des siècles.

Photographie de Jules Kanzler, 1935

Carte postale envoyée vers 1935. Jules Kanzler (1887-1975 ?) avait un studio de photographie au 67 d'Istiklal caddesi à Beyoglu. Il fit de nombreux portraits, en particulier de russes blancs exilé à Istanbul après la Révolution russe. On distingue le décor sur les barques. A droite, l'homme transporte peut-être du poisson pêché dans le Bosphore.

 

  • istanbul-kanzler-1935-1a
  • istanbul-kanzler-1935-1b
  • istanbul-kanzler-1935-2

Simple Image Gallery Extended

Ils ont maintenant presque disparu, remplacées par des bateaux et des ferries plus rapides, et des tunnels et des ponts qui permettent d'éviter l'élément liquide. 

Carte postale, vers 1939

Carte postale envoyée en 1939. Elle ressemble beaucoup à la photo de Jules Kanzler. Ces barques attendent des passagers pour traverser le Bosphore.

  • istanbul-barques-1
  • istanbul-barques-1a
  • istanbul-barques-1b
  • istanbul-barques-2

Simple Image Gallery Extended