Imprimer
Catégorie : Villes et villages
Affichages : 1373

Dans la Turquie de la seconde moitié du XIXe siècle, les nations occidentales cherchent à étendre leur influence. L'éducation est des moyens de le faire et l'Amérique, pourtant géographiquement éloignée, participe à cette compétition grâce au Robert College.

Le Robert College (İstanbul Özel Amerikan Robert Lisesi, Robert Kolej en Turc), créé grâce à des dons d'un marchand américain, Christopher R. Robert, qui avait visité Istanbul quelques années auparavant, et au Dr. Cyrus Hamlin (1811-1900), un missionnaire très actif arrivé en Turquie en 1839, fut inauguré en 1863. Il fut installé dans le bâtiment de la Mission Seminary of the American Board, près du château de Rumeli Hisari, dans le village de Bebek. Il connut rapidement un grand succès et accueillit de plus en plus d'élèves. L'enseignement était assuré par des professeurs américains et étrangers, la plupart du temps en Anglais.

Ces deux bâtiments font maintenant partie de la Bogaziçi universitesi. Cette vue est prise depuis le bas de la colline,
mais, malheureusement, elle ne permet pas d'apprécier l'environnement.

Sur cette carte postale expédiée en 1936, on voit, à droite, les bâtiments du Robert College.

Des bâtiments furent ajoutés au fil des ans. En 1871, une école de filles fut installée à Gedikpasa, puis, en 1914, à Aranavutköy.

Dans les années 1920, après la fondation de la république, le gouvernement turc demande de favoriser l'intégration des minorités et de gommer les différences en n'enseignant plus en Grec, en Arménien ni en Bulgare. 

En 1935, Hüseyin Pekta devient le premier vice-président turc des collèges.

En 1971, la Robert Academy (filles et garçons) déménage à Arnavutköy et la section universitaire de Bebek est donnée au gouvernement turc et devint la Boğaziçi Üniversitesi (Université du Bosphore).

Le Robert College était une tête de pont de l'influence culturelle, politique et religieuse américaine, mais c'est la qualité des enseignements qui a fait son succès. Quelques personnalités turques y ont étudié comme, par exemple, le prix Nobel de littérature Orhan Pamuk.

Deux étudiants du Robert College photographiés par Sébah en 1885 et Sébah et Joaillier en 1889

Ces photos de deux étudiants ont probablement été offertes et dédicacées. Nous n'avons pu identifier le destinataire. Elles portent le nom des étudiants en caractères cyrilliques : ils étaient donc probablement d'origine bulgare.

Situation


Afficher une carte plus grande

Sources