Imprimer
Catégorie : Sites archéologiques et historiques
Affichages : 2422

kelenderis-petit.JPGLes ruines de l'antique cité de Kelenderis se trouvent dans le petite ville de Aydincik sur la côté méditerranéenne entre Mersin et Anamur. On y trouve également un tombeau spectaculaire.

Kelendiris était une des villes portuaires de Cilicie. Selon Apollodore, la cité fut fondée par Sandokos, un syrien qui portait un nom d'origine louvite.

Le nom de la ville semble aussi d'origine louvite, un peuple contemporain des Hittites. C'était probablement la capitale de la région de Hillaku à l'Age de fer et elle jouait un rôle important pour le commerce maritime.
Le géographe latin Pomponius Mela dit de la ville qu'elle était une colonie des Samiens. Les Phéniciens et les Ioniens ont probablement colonisé la ville au VIIIe siècle avant J.C. La région fut contrôlée par les Perses au Ve et au IVe siècle av. J.C., puis alliée d'Alexandre et de ses successeurs, en particulier les Ptolémées d'Egypte.
La cité s'associe aux Romains contre les pirates isauriens au Ier siècle après J.C.
Dans le première partie du Ier siècle, quand la Cilicie fut annexée au royaume de Commagène, Kelenderis perdit probablement son indépendance. Une inscription récemment découverte donne le nom de Vespasien.
La ville fut détruite par les Parthes en 260, sa taille diminua, mais elle resta un port fréquenté.

Le port

  Ce port naturel stagna à partir du début du XXe siècle parce qu'il ne pouvait accueillir les navires de gros tonnage.

 

 

 

 

Le site de Kelenderis

Une église fut construite au XIXe siècle, près de ce qui semble être les ruines d'un théâtre antique qui a été dégagé lors des fouilles.
On a également trouvé les restes de bains romains datant du Ve siècle.
Dans la nécropole, on trouve des tombes des époques classique, hellénistique et romaine.
Les fouilles commencées en 1987 ont mis au jour de nombreuses traces depuis la période archaïque jusqu'à l'Antiquité tardive.
En 2007, une belle mosaïque a été découverte dans les anciens thermes..
Le nom de la ville fut déformé en Gilindere après la conquête turque.  

 

Les bains romains

 

 

 

 

Des fouilles récentes

  La chapelle du XIXe siècle

 

 

 

 

 

 

 

Les thermes

C'est un des bâtiments les mieux "conservés". De nombreux éléments de construction ont traversé les siècles : colonnes, chapiteaux... C'est là que l'on a trouvé la fameuse mosaïque représentant la ville de Kelenderis que l'on aperçoit en partie sur les photographies ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Roma çagı anıt mezar, un mausolée romain

Un des monuments les plus étonnants est un tombeau (Roma çagı anıt mezar), peut-être un cénotaphe, qui date du IIe siècle après J. C. dont le toit en forme de pyramide est soutenu par des arches reposant sur 4 colonnes corinthiennes.