Imprimer
Catégorie : Livres et documents sur le Turc
Affichages : 2840

János Károly Besse (Ogyalla (Hongrie), 1765 - Marseille, 1841). Ce noble hongrois polyglotte voyagea beaucoup de 1790 à 1824 et s'intéressa au racines des Hongrois. Sa grammaire turque fut publiée en Français à Budapest.

Abrégé de la Grammaire turque, contenant, outre les principes de cette langue, des idiotismes, des discours familiers, et un petit vocabulaire français, turc et hongrois, par Jean Ch. de Besse. Pest, Othon Wigand, rue de Waitzen, 1829, in-8°, VII-172 p.

Description de l'Abrégé de la grammaire turque

"Cet ouvrage paraît destiné plutôt aux personnes qui veulent apprendre la langue parlée, qu'à celles qui voudraient étudier la littérature turque. Les mots turcs sont en conséquence imprimés en caractères latins. L'auteur a ajouté, il est vrai, un alphabet turc gravé, avec un modèle de lecture ; mais la gravure laisse beaucoup à désirer. La grammaire occupe 60 pages, dont 6 de syntaxe ; le reste de l'ouvrage contient des dialogues familiers, et deux vocabulaires, l'un turc-français, l'autre français-turc. L'auteur a vécu longtemps à Constantinople."
extrait du Journal asiatique, tome XIII, janvier 1834, page 286

Autres publications de Jean Charles Bessse

Besse publie, sous le nom de Charles de Bérony, dans le Mercure Étranger en 1812, à Paris, des "Notions préliminaires sur l'origine, la langue et la littérature des Hongrois"
 
Besse est aussi l'auteur d'un
Voyage en Crimée, au Caucase, en Géorgie, en Arménie, en Asie Mineure et à Constantinople, en 1829 et 1830 ; pour servir à l'histoire de Hongrie. Paris, Delaunay, 1838, in-8, 464 pages, 5 planches lithographiées (vue, plan, alphabet, inscriptions).

"Un Hongrois, M. Jean-Charles de Besse, a parcouru, en 1829 et en 1830, le Caucase, pour y chercher les traces des Magyars. Il y a trouvé des tribus entières composées d'hommes qui se donnaient eux-mêmes pour Magyars, et qui le virent avec la plus grande joie en apprenant qu'il était un de ces Hongrois établis près du Danube. Les hommes des autres tribus lui ont assuré que la tradition universellement racontée dans le Caucase était que les Magyars avaient autrefois possédé ce pays. M. de Besse a retrouvé en outre une quantité de mots hongrois qui désignent encore les fleuves, les montagnes, et même des noms propres portés aujourd'hui encore par des familles hongroises."
extrait de
Essai historique sur l'origine des Hongrois par Auguste Gérando, 1844

Pour publier ce Voyage écrit en Français (et en Hongrois), il se rendit à Paris, en janvier 1832, mais il voyagea ensuite à Alger et en Italie, ce qui retarda la recherche d'un imprimeur.

On ignore comment Besse apprit la langue turque. Nous n'avons pas pu consulter son ouvrage. Peut-être s'agit-il d'une compilation d'ouvrages plus anciens.

© JMB 10-2010