Imprimer
Catégorie : Livres en Turc
Affichages : 2122

Christiana doctrina in lingua turcica [Doctrine chrétienne en langue turque] a été publié en 1860 par les Franciscains à Jérusalem qui faisait alors partie de l’empire ottoman et témoigne de l’activité des missionnaires de cette époque. On ne connaît pas son ou ses auteurs.

Christiana doctrina in lingua turcica, cum parallela versione latine in usum missionarium confecta. Hierosolymis, ex typographia PP; Franciscanorum, 1860, 138 pages

L'ouvrage a l’imprimatur du Patriarche de Jérusalem qui avait été créé par les croisés en 1099,  était disparu en 1291 (prise de Jérusalem), et avait été restauré en 1847.

Transcription

Texte

Le texte est composé de questions/réponses sur la doctrine catholique, la Sainte Trinité, Jésus etc. C’est un manuel à l’usage des missionnaires comme il y en eut beaucoup. Une page en Turc alterne avec la page en Latin.
Nous donnons ici quelques lignes où nous avons regroupé texte turc et texte latin, suivi d'une traduction en Français la plus proche possible. Nous n'avons pu rendre les consonnes accentuées que l'on ne trouve plus dans le jeux de caractères.

Cet ouvrage s'adresse probablement à des chrétiens ottomans, plus exactement à des arméniens comme le montre le vocabulaire utilisé :

"Chajr Astuads, Ortin Astuads, Hoqin surp Astuads."

Le terme utilisé pour désigner Dieu est "Astuads" qui est le mot arménien pour dire "Celui qui Existe". Les arméniens n'étaient pas catholiques, mais certains se convertirent au catholicisme et d'autres au protestantisme.


**************************

Christoneagan Wartabedutjun. / Christiana Doctrina


Biringi Bab / I. Caput

Allaha we kendi antslarynyn üzerine. / De Deo et ipsius personis.

Süal : Allah nê dir ? / Quaestio : Quid est Deus? / Qui est Dieu ?
Gewâb : Ziadesi ile kamil, göjün jerin jaradygysy, her sejin sahibi (sahyby), mutlak ki bir ruh dur. / Respons : Est summe perfectus, coeli et terrae creator, omnium rerum Dominus, qui absolutus spiritus est. / C’est la perfection totale, le créateur du ciel et de la terre, le mâitre de toutes choses, qui est un esprit absolu.

S. Allahyn teni wâr my ? / Q. Estne Deo corpus? (num habet Deus corpus ?) / Dieu a-t-il un corps ?

G. Chajyr, sade ruh dur. / R. Non, purus spiritus est. / Non, c’est un pur esprit.

S. Allahyn iptidasy wâr my ?  / Q. Num Deus initium habet? / Dieu a-t-il un commencement ?

G. Chajyr, ne iptidasy wâr ne sonu wâr, ebedi dir. / R. Non, neque initium habet, neque finem habet ; sempiternus est. / Non, il n’a ni commencement ni fin, il est éternel.

S. Allah her seji görürmü ? / Q. Videtne Deus omnia? / Est-ce Dieu voit tout ?

G. Ewwet, jürejimizin en gizli sejlerini bile görür. / S. Ita, cordis nostri occultissimas etiam res videt. / Oui, il voit tout dans notre coeur, même e qui est caché.

S. Allah nêrede dir ? / Ubi est Deus?  / Où est Dieu ?

G. Her jerde dir ; allahlyghy ile göjü jeri doldurur. / R. In omni loco est ; divinitate sua coelum et terram implet./ Il est partout, il emplit de sa divinité le Ciel et la Terre.

S. Allah kac dyr ? / Q. Qui sunt dii ? / Combien y a-t-il de Dieux ?

G. Bir dir. / R. Unus est / Dieu est unique.

S. Antsy qâc dyr ? / Q. Personae ejus quot sunt? / Combien de personnes est-il ?

G. Üc dür. / R. Tres sunt./ Ils sont trois.

S. Adleri nê dir ? / Q. Quaenam sunt earum nomina ? / Quels sont leurs noms ?

G. Chajr Astuads, Ortin Astuads, Hoqin surp Astuads. / R. Deus Pater, Deus Filius, Deus Spiritus sanctus. / Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit.

S. Nîcin Chajr Astuads ewwelki ants denilir ? / Q. Cur Deus Pater prima persona dicitur ? / / Pourquoi Dieu le Père est-il la première personne ?

G. Zira kimseden jelanel olmaz. jani kimseden doghmaz. / R. Quia a nomine productus, id est, a nomine genitus est. / Turc :  il ne vient de personne ????, il n’est né de personne / Latin : Parce qu’il est né du Verbe.

S. Nîcin Ortin Astuads ikingi ants denilir ? / Q. Cur Deus Filius secunda persona dicitur? / Pourquoi le Fils est-il le deuxième ?

G. Zira Chardjan dsenjal olur, jani Peder allahdan doghar. / R. Quia a Patre ortus est, scilicet a Deo Patre genitus est. / Parce qu'il est né du Père, donc il est né de Dieu le Père.

S. Nîcin Hokin surp Astuads ücüngü ants denilir ? / Q. Cur Deus Spiritus sanctus tertia persona dicitur? / Pourquoi le Saint Esprit est-il le troisième ?

G. Zira hem Chajrdan hem Ortidem peghchel olur. / R. Quia tum a Patre tum a Filio procedit. / Parce qu’il procède à la fois du Père et du Fils.

S. Chayr allâh my dyr ? / Q. Deusne est Pater ? /

G. Ewwet, allah dyr. / R. Ita, Deus est. / Oui, il est Dieu.

S. Orti allâh my dyr ? / Q. Deusne est Filius? /

G. Ewwet, allah dyr. / R. Ita, Deus est. / Oui, il est Dieu.

S. Hoki surp allâh my dyr ? Q. Spiritus Sanctus Deusne est ? /  Est-ce que l’Esprit saint est Dieu.

G. Ewwet, allah dyr. / R. Ita, Deus est. / Oui, il est Dieu.

S. Imdi üc allâh my war ? / Q. Igitur tres dii sunt ? / Donc il y a trois dieux.

G. Chajyr, üc ants, bir allah. / R. Non, tres personae, unus Deus. / Non, il n’y a qu’un seul Dieu.

S. Nê sekil ? / Q. Quomodo ? / Comment ?

S. Zira bu üc antslerin pnutjunu allahlyghy bir dir. / Q. Quia harum trium personarum natura deitas earum una est. /

G. Bu üc antslerin hângysy ziade ewwel, böjük, kamil, merhametli dir ? / R. Quaenam harum trium personarum est prima, maxima, perfectissima, clementissima ? / Laquelle des trois personnes est la première, la plus grande, la plus parfaite, la plus clémente.

G. Ücü de berâber dir. / R. Hae tres etiam aequales sunt. / Ils ont tous trois égaux.

S. Nê sekil ? / Q. Quomodo? / Comment ?

G. Zira bu üc antslerin pnutjunu allahlyghy bir dir. / R. Quia harum trium personarum natura una earum Deitas est. / Parce que ces trois personnes ont une seule nature, Dieu.

 c jmb 09-2010