Imprimer
Catégorie : Biographies de linguistes
Affichages : 4410

Le Père Pierre-François Viguier, religieux lazariste, excellent connaisseur de la langue turque, est souvent cité au XIXe siècle. Il propose, dans ses Eléments de langue turque, une pédagogie originale pour l'apprentissage de la langue qui inspirera d'autres grammairiens.

VIGUIER (le Père Pierre-François), savant orientaliste, né à Besançon le 20 juillet 1745, fait ses études au séminaire de cette ville, où, après avoir reçu les ordres, il enseigne la rhétorique. Il entre dans la congrégation de Saint-Lazare, dont les supérieurs l'envoient enseigner la théologie au collège de Sens. Le 12 décembre 1772, il devient vicaire apostolique d'Alger et de Tunis.

En 1772, les Jésuites ayant été supprimés, les Lazaristes les remplacent dans quelques établissements du Levant dont la capitale ottomane. Rappelé d'Alger, Viguier se rend à Salonique et à Izmir en 1778-1779, remet un Mémoire au Ministère après son voyage, en 1779. Il rejoint Istanbul en 1783, en qualité de préfet apostolique et s'installe le 19 juillet 1783 dans la Résidence de Saint-Benoît qu'il gère jusqu'en 1793. Pendant cette période, il étudie, écrit et publie les Eléments de la langue turque en mars 1790 sur les presses de l'imprimerie du Palais de l'ambassadeur de France créée par Choiseul-Gouffier.

Après la révolution française, le Père Viguier, qui refuse en 1792 de prêter serment, vit tant bien que mal et finit par revenir dans son pays en 1802 après 18 ans à Istanbul. Il intervient en faveur des Lazaristes auprès de Napoléon Bonaparte en 1802 et 1804 et la congrégation se reforme grâce à lui. La biographie de Michaud (qui se révèle parfois peu fiable, préférant peut-être les ascètes aux hommes d'action et de négociation) ne mentionne pas cet épisode et parle de retraite alors que les documents évoquent en 1806 de projets de départ pour la Chine ! Ce qui est sûr c'est qu'il publie 7 ouvrages de théologie et d'ascétisme entre 1800 et 1820.

Il meurt à Paris, le 7 février 1821, à l'âge de 75 ans.

Les biographes de Viguier ne donnent aucune information sur sa formation en langue turque. Ils ne font aucune allusion à des cours de langues orientales au séminaire de Besançon ou ailleurs en France. On peut penser que son long séjour à Istanbul lui a permis d'acquérir une bonne connaissance de la langue.

Oeuvres

Editions

Portrait par lui-même
"Signalement reconnu dans ma carte de sûreté. Taille d’un mètre 70 centimètres, cheveux et sourcils blancs, front chauve, nez gros, yeux bleus, bouche petite, menton rond, visage rond plein."
extrait d'une Lettre de M. Viguier à Pein, datée de «Passy-lez-Paris, rue Basse, n° 20, le 10 floréal an XII» (30 avril 1804), et annexée au Rapport du Ministre des Cultes, cité page 75 (Arch. nat., AFIv, 1317)

J.M.B. 2010

Sources :
Michaud, Biographie..., 1851
Actes du gouvernement français concernant la congrégation de la Mission, dite de Saint-Lazare, DePaul University