Imprimer
Catégorie : Relations franco-turques
Affichages : 3368

Une image de la Turquie au début du XXe siècle telle que l'on peut la lire dans cette chromolithograhie publiée en France.

Cette petite carte en couleur [5,6 X 4, 9 cm.] intitulée « Turquie » fait partie d'une série « A travers le monde ».

chromo1a.jpg
chromo2.jpg

 

C'est une chromolithographie imprimée à Paris par l'établissement Vieillemard fils et Cie, établi à Paris au 16 rue de la Glacière, pour le compte de l'éditeur scolaire Fernand Nathan, sis à cette époque au 16 rue de Condé dans le sixième arrondissement de Paris.

Cet imprimerie de qualité, fondée en 1869 par le périgourdin Pierre Auguste Vieillemard [1823-1902], est réputée, notamment pour sa collaboration avec le peintre et affichiste Alphonse Mucha.

Compte tenu d'un fragment du texte au verso, « Récemment, la monarchie absolue incapable de moderniser son armée […] a été ébranlée par une révolution intérieure et transformée en gouvernement constitutionnel », on peut dater ce document des années 1908-1909.

Une Turquie imaginaire

Sur un fond d'un ciel bleuté et jaune se découpe, dans des teintes d'un rose pâle, la silhouette de minarets effilés et la coupole d'une mosquée, qui pourrait être celle de Sainte-Sophie de Constantinople [Istanbul depuis mars 1930].

A droite, comme s'il s'agissait d'une photographie en couleurs, dans un cartouche, le visage sévère d'un homme âgé, coiffé d'un turban gris, le visage orné d'une barbe blanche et les épaules recouvertes par un large manteau : sans doute un Imam.

Au premier plan un rosier, aux fleurs épanouies ou en boutons, se découpant sur un fond bleu, et de petits raisins noirs en grappe. On devine un tapis minuscule sur lequel sont posées quelques oranges, ou peut-être des grenades, et par dessus le tout une gerbe de blé pour figurer la richesse agricole du pays. L'étui métallique et recourbé d'un poignard se devine.

chromo1b.jpg

 

Tourné vers la gauche, un grand chien, de profil, haut sur pattes, occupe, en retrait l'espace laissé libre. Au centre de cette petite carte se dresse une plante aux fleurs jaunes et aux larges feuilles [oenotheria biennis], communément appelée « Belle de nuit », et en Turquie « Ezan ciçegi », autrement dit « Fleur de l'appel à la prière » les pétales s'ouvrant le soir, à l'heure où la muezzin lance à nouveau son appel.

L'ensemble de la chromo est graphiquement tenu, en partie, par un cadre : arabesques art nouveau dans le style Guimard, en haut et à droite. En bas, sur le côté gauche, en écriture arabe, mince filet d'or parsemé de fleurs minuscules, l'inscription d'un verset du Coran célébrant Dieu : Semra Allah om.

JJB, septembre 2012