Imprimer
Catégorie : Relations franco-turques
Affichages : 502

Le commerce des timbres et des cartes postales commence vers 1850. Il se développe aussi dans l'empire ottoman qui émet ses premiers timbres en 1863. Les cartes postales apparaissent en France après la guerre de 1870 et se diffusent partout. J. Naamé (actif vers 1891 jusqu'en 1933 au moins), installé à Galata/Péra, puis dans l'île de Büyükada, est un des nombreux négociants spécialisés en ce domaine.

Il ne ménage pas ses efforts pour assurer sa promotion, comme cette carte-catalogue, en Français, qui indique les tarifs des lots de cartes postales. Les Français, qui s'intéressaient beaucoup à l'empire ottoman, devaient représenter une bonne part de sa clientèle.

Nous avons retrouvé des annonces qu'il publia dans différents journaux français.

La carte de J. Naamé

Cet imprimé concerne surtout les cartes postales de Turquie. Elles sont vendues en lots de tailles diverses : 5, 10, 12, 15, 20 50 et 100.

Verso
J. Naamé
Galata - Constantinople (Turquie)

Turquie
Cartes  postales illustrée en "Phototypie" (noir et blanc)
Cartes illustrées en Couleurs "Genre Aquarelle"
Cartes illustrées et colorées à la main ou en couleurs "Photochromie"
"Chaque carte est adressée séparément et affranchie avec des différents timbres de Turquie et des bureaux Allemands, Autrichiens, Russes et Français au Levant."


Recto
La carte est envoyée à un correspondant français à Troyes
L'envoi est fait par la poste autrichienne du Levant au début du XXe siècle. La date n'est pas lisible.