Imprimer
Catégorie : Anecdotes, récits...
Affichages : 3101

Rüstem Paşa  (1500-1561), éduqué à l’école du palais, fut grand vizir de Soliman le magnifique de 1544 à 1553 et de 1555 à 1561. Il épousa Mihrimah, fille du sultan, en 1539. L’anecdote qui suit concerne ce mariage.

Extrait de Hammer-Purgstall, Histoire de l'empire ottoman..., tome V, traduction par J. J. Hellert, 1836

“Ali, dans sa Notice de Roustem-Pascha, et Osman-Efendi, dans la Biographie des vizirs, racontent qu'à l'époque où Souleïman songeait à donner à Roustem [Rüstem Paşa] sa fille en mariage [Mihrimah], les ennemis du vizir répandirent le bruit qu'il avait la cuisse attaquée de la lèpre. Pour se convaincre de la vérité, Souleïman [Muhteşem Süleyman] introduisit parmi les gens de la maison de Roustem un fidèle serviteur du harem ; celui-ci ayant une fois aperçu, sur les vêtemens du vizir, un pou (ce qui, d'après la croyance des Ottomans, ne pouvait avoir lieu en cas de lèpre), s'écria : « Dieu soit loué pour ce pou qui prouve ta pureté, et te rend digne de devenir gendre du Sultan ! » La biographie des vizirs renferme à ce sujet les vers qui suivent : 

« Olidjak bir kisckinûn kavi talii yar 
Kehlesi dakhi mahallindé anûn isché yarar.  »

« Celui que doit favoriser la fortune trouvera un pou à l’heure propice. »