Imprimer
Catégorie : Economie
Affichages : 688

La banque de Mételin, en Turc Midilli  Bankası, fut créée en 1891 sur l'île de Lesbos. Midilli est le nom turc de Lesbos, dérivé du nom de la capitale de l'île, Mytilène, déformé en Mételin par les Français. La banque était censée investir dans l'agriculture, le commerce et l'industrie à Lesbos et dans ses environs.

Mais elle étendit largement sa zone d'activité. Elle avait des bureaux à Mytilène, Istanbul, Izmir, Alexandrie, Salonique et Athènes, et aussi à Dikili, Nazilli, Söke, Ayvalık, Chio etc.

Un document de la banque de Mételin

Cette carte, expédiée en janvier 1908, arrive à Paris le 1er février 1908.

Constantinople, le 15/28 Janv. 1908

Messieurs,

Nous avons l'honneur de vous accuser réception de votre lettre du 24 courant.
Vous nous remettez les effets suivants, pour lesquels nous faisons le nécessaire suivant vos instructions
frs 1089.90 s/ en ville
Veuillez agréer nos salutations empressées.
Banque de Metelin
"Messieurs de Neufville & Cie Paris"
 

Témoignages sur la banque de Mételin

Journal des chemins de fer et des progrès industriels. Paris, 1893

Les valeurs ottomanes
Puis encore, les actions et les obligations de la Société des Tramways, les obligations du chemin de fer Salonique-Constantinople qui donnent un peu plus de 5 % d'intérêt et les obligations du chemin de fer d'Anatolie. Il y a aussi la Société d'assurance ottomane, qui vient d'inaugurer ses opérations sous les meilleurs auspices et la Banque de Mételin qui est moins une Banque qu'une Société commerciale établie sur des bases très solides.

La Revue d'Orient et de Hongrie. Journal politique, économique et culturel…, Budapest, 10 février 1904

Les conditions économiques et légales en Turquie ne sont pas favorables à l'escompte des traites. Les quatre banques existant en ce moment à Constantinople : la Banque Ottomane, la succursale de la Banque de Salonique, la Banque de Mételin et la succursale du Crédit Lyonnais, ainsi que les divers banquiers privés, s'occupent bien de cette branche de commerce, mais cela ne présente pas d'avantages pour le grand commerce. Le taux de l'escompte s'élève de 6 à 8 % chez les banquiers privés. Il varie entre 9 et 15 % d'après la situation du marché.

Journal de Salonique, 26 mars 1908

Banque de Mételin

La Banque de Mételin, société anonyme ottomane ayant son siège social à Mételin, a été fondée par firman impérial, en février 1891. Elle fait toutes les opérations de banque avec section commerciale. Aux termes de sa concession, elle peut créer, participer ou commanditer tous établissements industriels, commerciaux et financiers, ou toute sorte d'entreprises de chemins de fer, de navigation, routes, canaux, fabriques, mines, docks et généralement toute autre entreprise d'utilité publique. Elle peut régir ou affermer toutes espèces de contribution, telles que dîmes ou autres et toute entreprise de travaux publics.
En 1905, le capital de la Banque de Mételin fut fixé à 168.000 livres turques représenté par 24.000 actions de livres turques 7 chacune. Il existe en outre 100 parts de fondateurs donnant droit à un tantième de prélèvement sur les bénéfices nets.
L'assemblée générale des actionnaires a décidé en 1905 de consacrer exclusivement les ressources de la société aux affaires de banque avec section commerciale. Le conseil d'administration, composé de 7 à 12 membres, propriétaires chacun de 500 actions inaliénables pendant la durée de leurs fonctions, a les pouvoirs nécessaires de procéder, s'il y a lieu, à toute émission d'actions nouvelles ou obligations.
En comptant le siège social, le nombre des localités où l'établissement  a des succursales, est de dix. La succursale de Salonique a été créée en 1901 et la direction confiée à MM. Anghélaki père, fils et à M. Zissi. MM. Anghélaki s'étant retirés au bout d'un certain temps, M. Zissi dirigea la succursale conjointement avec M. Chryssafis jusqu'en 1903.
Le personnel actuel se compose de MM. Simonidès, directeur ; E. Caramanos, sous-directeur; N. Lalas, fondé de pouvoirs, caissier, plus les employés des divers bureaux.
La Banque de Mételin, succursale de notre ville, élargit de plus en plus la sphère de ses affaires et concourt, avec les autres institutions financières, à donner à notre marché l'élasticité monétaire voulue pour assurer le  développement économique général.
Il existe au Mont Athos, dépendance de Salonique, un bureau commercial de la Banque de Mételin. A part ces deux agences, l'institution ne possède pas d'autre siège dans les velayets rouméliotes.

Le Rappel, Paris, 31 juillet 1906

Il est question, d'autre part, que cette Banque [la Banque d'Athènes] absorberait la Banque de Metelin au capital de 300.000 livres et qui possède des succursales à Smyrne, Athènes et Constantinople.

Le Radical, Paris, 22 janvier 1912

La Banque de Metelin
Les liquidateurs de la banque de Mételin à Constantinople ont donné leur démission et de nouveaux liquidateurs ont été nommés. Il paraîtrait que la faillite de cette banque sera prononcée à Constantinople incessamment, ce qui coïnciderait avec la demande de la mise en faillite aux tribunaux mixtes d'Egypte.

Pour compléter

V. Necla Geyikdağı, Foreign Investment in the Ottoman Empire: International Trade and Relations, 1854-1914, Bloomsbury Academic, 2011