Imprimer
Catégorie : Gens de Turquie
Affichages : 2144

Cette carte postale représentant des derviches tourneurs a été expédiée d'Istanbul à Nîmes en 1901.


LA CARTE POSTALE.
La carte postale, en noir et blanc, de qualité très banale, est une photographie faite en studio avec un petit nombre de personnages. Le terme "Souvenir de" indiqué sur la marge de droite permet à l'expéditeur de le compléter à sa convenance, et autorise un assez grand tirage.

derviches-no69-1.jpg
derviches-no69-2.jpg


L'éditeur, Max Arthur Christian Fruchtermann [1852-1918] est par contre très connu : né en Hongrie, ses parents, d'origine austro-hongroise, s'établissent en Turquie dans les années 1860. Max Fruchterman commence à éditer des cartes postales sur l'empire Ottoman, à partir de 1895, et très vite va produire des cartes postales en couleurs. La collection complète de sa production occupe trois volumes d'un ouvrage publié à Istanbul [ Istanbul : Koçbank. 34x30 cm. 2000].

LES DERVICHES.
L'image de cette danse religieuse [samâ] des derviches est convenue : autour du maître de danse, l'un des musiciens, assis sur ses talons, utilise une longue flûte oblique [ney] taillée dans un roseau et disposant d'une embouchure
Pour les récitants, la main droite levée vers le ciel recueille la grâce, que la main gauche abaissée répand sur la terre. Un autre musicien scande les paroles saintes en frappant un tambour [bendir].
D'autres tiennent dans le creux de la main de petites timbales [kudüm]. La danse tournante fera l'objet d'autres cartes postales.

{imggallery 23}

LES TIMBRES À DATE.
Au revers de la carte postale, dans la partie dédiée à la correspondance, le timbre à date, concernant l'expédition, avec un astérisque à la place de la levée, indique : [mardi] 24 septembre 1901, avec la mention Constantinople – Galata – Turquie.
On sait que < Constantinople – Galata > est l'un des deux bureaux succursale de recette d'Istanbul, qui a fonctionné de 1879 à 1914, et qui a été réouvert de 1919 à 1923.
L'autre bureau  succursale de recette est Constantinople – Stamboul, ouvert lui aussi de 1879 à 1914 et réouvert de 1919 à 1923.

Le bureau principal était celui de Constantinople – Turquie, ouvert, de façon durable de 1837 à 1914, puis réouvert de 1919 à 1923. Il prendra le nom de Pera en 1902, du nom du quartier où il était situé.

derviches-no69-2a.jpg


Quant au texte porté sur le timbre à date, il y en a quatre versions possibles. Celle utilisée ici-même : Constantinople – Galata – Turquie, en toutes lettres ; Constantinople – Turquie ; Const – Galata – Bur. Français ; et enfin Const. - Galata – Turquie.

LE TIMBRE DE TYPE SAGE.
Le timbre poste de 5 centimes vert est "de type Sage", imprimé de 1876 à 1900. Dessiné par Jules Auguste Sage [1840-1910], et gravé par Louis Eugène Mouchon [1843-1914], il représente "le Commerce [à droite avec son caducée] et la Paix [à gauche avec son rameau d'olivier] s'unissant et régnant sur le Monde [le globe terrestre au centre]".

Enfin, le timbre à date concernant le bureau de distribution en France, indique le bureau de distribution, le nom de la ville [Nîmes] et son département [Gard], ainsi que la date de réception : 28 septembre [19] 01.

Ainsi la carte postale a mis quatre jours pour aller d'Istanbul à Nîmes ...