Imprimer
Catégorie : Biographies de personnages historiques
Affichages : 48331

Beyazıt [Şehzade Beyazıt, 1525-1561], fils de Soliman Ier [Kanûnî Sultan Süleyman] et de Roxelane [Hürrem Sultan], est connu par sa révolte contre le plus célèbre des sultans ottomans.


Après la mort de ses frères Mustafa et de Djihangir,en 1553, Beyazit était resté le seul prince du sang ottoman, avec Sélim, son aîné, qui devint ensuite Sélim II. Il était à cette époque gouverneur à Edirne. Mais Sélim était désigné par Soliman vieillissant comme le successeur à l'empire ; Beyazit (souvent transcrit "Bajazet" en Français), au contraire, poussé par Roxelane, était destiné par elle à régner à la place de son frère, et contre la volonté du sultan.

Mais Roxelane [Hürrem Sultan] meurt en avril 1558.

L'historien Hammer raconte la suite des évènements en utilisant les rapports de Busbecq (1522-1592), ambassadeur en Turquie, le récit de l'ottoman Ali, secrétaire de Lala Mustafa Pacha qui avait été précepteur des fils du sultan et d'autres sources ottomanes.

Un intrigant appelé Mustafa, ancien protégé d'un grand vizir, complota pour abattre Beyazit. Il s'attira le bonnes grâces de Selim, puis poussa Beyazit à s'opposer à son frère. Beyazit envoya une lettre provocante et injurieuse accompagnée d'un jupon, d'un bonnet et d'une quenouille.

Soliman, informé de ces évènements, décida d'éloigner Beyazit de son gouvernement de Karamanie et de l'envoyer à Amasya. Pour ne pas paraître favoriser Sélim, il l'envoya à Kutahya.

Mais Beyazit refusa d'obéir et réunit une armée de 20000 hommes. Le sultan envoya alors des troupes professionnelles bien équipées qui battirent Beyazit à Konya le 30 mai 1559. Celui-ci s'échappa et, grâce à sa popularité, réunit de nouveau 12000 hommes et se dirigea vers la Perse. Il faut rattrapé par les troupes du sultan, mais réussit de nouveau à leur échapper.

Il fut chaleureusement accueilli par le shah de Perse Tahmasp à Tabriz le 24 novembre 1559. Soliman négocia longuement avec le shah qui tergiversa. Les historiens ottomans décrivent l'attitude changeante du souverain perse à l'égard de son hôte et captif ; Beyazit était pour lui un sérieux atout dans sa lutte contre les ottomans.

Finalement Beyazit fut tué avec ses quatre fils par un envoyé de Sélim le 25 septembre 1561. "[...] Sur un sol étranger, où le courroux de son père était venu l'atteindre au mépris des lois de l'hospitalité et du droit des nations, ce fils coupable de l'implacable Soliman le magnifique mourut étranglé et presque plaint [...]." (Biographie universelle)

Soliman mourut en 1566 et Sélim lui succéda.

On oppose souvent Sélim le débauché qui avait le soutien de son père et des dignitaires du régime à Beyazit réputé plus simple et plus proche du peuple comme le montre la relative facilité avec laquelle il recruta même après sa défaite.

D'après la notice de la Biographie universelle, Feller, 1847 et Hammer, Histoire de l'empire ottoman, 1835-1843