Imprimer
Catégorie : Architectures
Affichages : 4298

Appelée aussi Çemberlitaş sütünü, c'est un des monuments byzantins les plus étranges d'Istanbul et les plus chargés d'histoire. Construite par Constantin vers 330, elle a été récemment restaurée.


istanbul-colonne-brulee2.jpg
La colonne au début du XXe siècle, cartes postale 
 
La colonne est composée de "6 tambours ou spondyles de porphyre, surmontés d'un tambour maçonné de 10 assises de blocs de marbre et d'un bloc monolithe de même matière ; la base est constituée par une maçonnerie à gros blocs soigneusement liés entr'eux par des crampons et des tyrans de fer."  Une tempête fit chuter les 3 tambours supérieurs en 1105.
Dans le piédestal, furent ensevelis des symboles païens et chrétiens : le Palladium de Troie, enlevé au temple de Vesta, la cognée de Noë, la pierre d'où Moïse fit jaillir de l'eau, les douze corbeilles et les sept pains dont le Christ nourrit la foule, le vase des saints parfums. 
Grâce à des fouilles, on a retrouvé le dallage du forum à plus de 2 mètres de profondeur ainsi que des sarcophages et des tombeaux, ce qui prouve que la colonne avait été dressée dans un cimetière gréco-romain (d'après Mamboury, Istanbul touristique, 1951)  
 
******* 

extrait de H. Barth, Constantinople, 1913

La Colonne de Constantin au Divan-yolou se trouve dans un état plus lamentable encore, s'il est possible. Constantin le Grand la fit amener ici du temple d'Apollon à Rome ; elle portait sa statue en bronze, sous la figure d'Apollon saluant l'astre du jour à son lever. Il avait pris à Héliopolis, en Phrygie, la statue du dieu dont il avait enlevé la tête pour y substituer la sienne, entourée d'un nimbe où les clous de la Passion remplaçaient les sept rayons du soleil, attribut d'Apollon. Étrange amalgame, bien digne d'une époque indécise, où le paganisme luttait encore contre le christianisme tout près de triompher !
Une vieille tradition raconte que le Palladium, antique image de Pallas Athéné, protectrice de Troie, avait fini par être transporté à Rome où il était conservé dans le temple de Vesta comme un gage de la protection céleste. Constantin ordonna de le transférer dans sa Byzance.
La colonne dorique de porphyre était, à l'origine, haute de 57 mètres, depuis la terre jusqu'au sommet de la statue, et était formée de neuf blocs cylindriques posés les uns sur les autres et dont les joints étaient cachés artificiellement par des couronnes de laurier taillées dans la pierre. On peut ainsi s'expliquer l'erreur des anciens qui croyaient avoir devant eux un monolithe ; car ce monument orné ainsi de guirlandes éveillait dans l'esprit l'idée d'un seul bloc. Cette illusion est aujourd'hui impossible ; les jointures sont à jour.
Le monument porta les statues de Julien et de Théodose après celle de Constantin ; il avait déjà beaucoup souffert lorsqu'en 1081 [date incertaine], il fut frappé par la foudre qui jeta à bas statue impériale, chapiteau et une partie du fût de la colonne. Manuel Comnène qui s'occupa de la restauration, plaça de nouveau un chapiteau et une croix dorée sur les 7 pierres restant encore.

Il y a deux siècles, comme la colonne, complètement calcinée à sa partie supérieure et décolorée par un incendie, menaçait ruine, le sultan Moustafa II (1701) fit entourer le soubassement de marbre et le piédestal d'une enveloppe informe de maçonnerie montant jusqu'au deuxième cylindre de pierre.

Le torse de la colonne, haut de 40 mètres à l'heure actuelle, perdit encore de sa beauté primitive, lorsqu'on le ceignit d'épais cercles de fer, destinés à maintenir ensemble les blocs simplement posés les uns sur les autres et qui se disjoignaient peu à peu. De là vient la dénomination turque : la Colonne aux Cercles ; le nom ordinaire est cependant : la Colonne Brûlée. Le pied du monument est fortement enfoncé dans la terre, le sol de la rue s'étant exhaussé à travers les siècles. En un mot, c'est une ruine aussi triste que la précédente, et qui, à chaque instant, menace de s'effondrer.


istanbul-colonne-brulee3
 
  • istanbul-colonne-brulee1
  • istanbul-colonne-brulee2
  • istanbul-colonne-brulee3
  • istanbul-colonne-brulee4

Simple Image Gallery Extended

Localisation


Afficher une carte plus grande